Franck Berton, ex-avocat d’Abdeslam, est bouleversé : Abdeslam va enfin pouvoir toucher sa mère !


Franck Berton, ex-avocat d’Abdeslam, est bouleversé : Abdeslam va enfin pouvoir toucher sa mère !

Les victimes du Bataclan et les proches des morts du 13 novembre doivent apprécier.

Le salopard se murait dans le mutisme : il a gagné le droit de parler sans séparation à ses proches qui vont pouvoir lui passer ce qu’ils veulent, quoi qu’en dise Collomb. Il paraît que le terroriste sera fouillé après chaque parloir… comme tous les autres détenus qui usent de téléphones, stupéfiants, armes… comme ils le veulent.

Le salopard avait des états d’âme, une vitre en plexiglass le séparait du jour  : elle sera retirée.

Bref, un monstre qu’il faudrait, selon Collomb, mettre en bon état pour son procès… Le chantage au suicide, ça marche, chez nous. Et Collomb d’affirmer que Abdeslam pourrait, avec de bons traitements, éviter de se radicaliser ( on ne rit pas, on hurle, de toutes ses forces ), et même se déradicaliser lui qui est déjà pourri jusqu’à la moëlle, c’est à se taper la tête par terre. Il faut dire que Collomb a fort obligeamment fourni coran et tapis de prières à l’assassin, histoire qu’il n’oublie pas ses fondamentaux, les fondamentaux qui l’ont poussé à tuer.

http://www.rtl.fr/actu/politique/salah-abdeslam-on-ne-veut-pas-qu-il-meure-en-prison-justifie-gerard-collomb-7790130872

Il nous prend pour des billes, le Collomb. Qu’est-ce qu’il croit  ? Qu’un Abdeslam qui pue la haine va avoir la reconnaissance du ventre pour ceux qu’il déteste, pour ceux qu’il est prêt à assassiner, pour ceux qu’il a assassinés  ? Qu’un Abdeslam nous ferait le plaisir de se suicider ? Qu’un Abdeslam consentirait à donner des explications aux parents des victimes ? Voire même des excuses ?

Collomb, cretinus, cretina, cretinum.

Quant à l’avocat Berton, il aurait mieux fait de se taire. « Bouleversé » par la situation d’un tueur ? Quelle gifle donnée aux blessés, aux rescapés traumatisés à vie, aux familles des victimes…

On commence enfin à se rendre compte des horribles conditions de détention de Salah Abdeslam, sans lumière du jour, sans air, filmé 24 heures sur 24. Il endure ce qu’aucun détenu n’a enduré avant lui en France, et les conséquences se font sentir. « Horribles conditions « : Faut-il rappeler à ce crétin d’avocat que Abdeslam reçoit une infime partie de la monnaie de sa pièce, et qu’il est vraisemblablement prêt à récidiver si l’occasion lui en était donnée, tant sa haine de l’autre, de nous, est intense. Nourri, logé, blanchi, deux heures de promenade, un coran et un tapis de prière, le droit de voir ses proches, fût-ce au travers d’un hygiaphone… Il y a pire comme situation pour un assassin.

Berton porterait sans doute plainte s’il n’y avait que du porc proposé comme repas au salopard. Je trouverais cela, quant à moi, bien gentil, et bien propre à déradicaliser le monstre, voire à faire pression sur lui pour qu’il parle… Mais il paraît que dans le monde aseptisé de Berton, de Collomb et de Macron, cela ne se fait pas.

Que l’on me donne carte blanche pour faire expérimenter par Abdeslam de véritables « horribles » conditions de détention, historiques.

La cage de fer, par exemple, où l’on ne tient pas debout… et où l’on est sous les yeux des passants à chaque heure du jour ou de la nuit.Ou encore les galères, ou encore Cayenne….

Mais il y a encore mieux pour contraindre Abdeslam (et, partant, son ex-avocat ) que sa situation était digne d’un hôtel 4 étoiles. On pourrait, par exemple, l’obliger à parler de ses complices, de ses motivations, de ses réseaux… Qui y verrait un inconvénient ? Pas moi. La question, ordinaire, ou extraordinaire, serait assez sympathique, et, je trouve, encore trop gentille pour des pourritures comme Abdeslam :

Dans l’étendue du parlement de Paris, il y avait deux sortes de questions : la question ordinaire et la question extraordinaire à l’eau et aux brodequins. Dans d’autres parlements, il s’en donnait de plusieurs sortes, comme les mèches allumées entre les doigts, des poids aux pieds élevés en l’air, par les bras derrière le dos, etc. Concernant la question dite à l’eau, la plus ou moins grande quantité de liquide qu’on faisait avaler à l’accusé faisait la différence de la question ordinaire à l’extraordinaire. Quand on avait lu à l’accusé la sentence qui le condamnait à subir la question, on le faisait asseoir sur une espèce de tabouret de pierre ; on lui attachait les poignets à deux anneaux de fer, distants l’un de l’autre, derrière son dos ; puis les deux pieds à deux autres anneaux qui tenaient à un autre mur devant lui ; on tendait toutes les cordes avec force ; et lorsque son corps commençait à ne plus pouvoir s’étendre, on lui passait un tréteau sous les reins, ensuite on tendait encore les cordes jusqu’à ce que le corps fût bien en extension.

Le questionnaire, homme destiné par sa charge à cette triste besogne, tenait d’une main une corne de bœuf creuse, de l’autre il versait de l’eau dans la corne et en faisait avaler au criminel quatre pintes pour la question ordinaire et huit pintes pour l’extraordinaire. Un chirurgien tenait le pouls du patient et faisait arrêter pour un instant, suivant qu’il le sentait faiblir. Pendant ces intervalles, on interrogeait le patient pour obtenir de lui des révélations.

Les brodequins
La question dite des brodequins se donnait plus rarement que la question par l’eau, parce qu’elle pouvait estropier le patient. On ne donnait guère cette question qu’aux accusés de grands crimes et dont la condamnation paraissait inévitable : on cherchait, au moyen de la torture des brodequins, à en obtenir des éclaircissements ou des aveux. Voici comment on procédait

[…]

Poing coupé
On faisait mettre le patient à genoux, puis on le forçait à mettre la main à plat sur un billot haut d’un pied ou environ, et d’un coup de hachette ou couperet, le bourreau lui faisait sauter la main et lui mettait tout de suite le moignon dans un sac rempli de son, qu’il liait à cause du sang.

Langue coupée
L’exécuteur la coupait avec un couteau.

Langue percée
Il la perçait avec un fer rouge, pointu ou à froid, suivant l’arrêt.

http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article1927

Je l’ai déjà dit ici. Partisan farouche de l’abolition de la peine de mort, je considère que face à des barbares, à des monstres qui ne connaissent que la loi du plus fort et le pire des sadismes envers ceux qu’ils voient comme leurs ennemis, pas de quartiers. Tout est permis. Et même souhaité, y compris la torture pour éviter d’autres attentats, comme ce fut le cas pendant la guerre d’Algérie. Je voudrais bien voir ces islamophiles béats, ces Collomb et ces Berton face à un terroriste ayant placé une bombe qui risque d’atteindre leurs propres familles… Ils sacrifieraient leurs familles pour ne pas user de violence ou bien ils tortureraient l’infâme pour éviter d’autres morts ?

Dans tous les cas, le minimum, face à ces déchets de l’humanité, irrécupérables, c’est le mépris et la haine. Et faire ce qu’il faut pour les empêcher de nuire à jamais. Le reste ? On s’en tamponne le coquillard, qu’ils souffrent, et crèvent.

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


29 thoughts on “Franck Berton, ex-avocat d’Abdeslam, est bouleversé : Abdeslam va enfin pouvoir toucher sa mère !

  1. Amélie PoulainAmélie Poulain

    On oserait tenté de le déradicaliser après ce qu’il a fait ???? Mais ce n’est pas possible, nous sommes dans une société de pervers. Déjà, c’est IMPOSSIBLE, et même, on le laisserait en liberté ?….. Il devrait déjà se sentir coupable ce qui apparemment n’est même pas le cas…..

    Je plains les parents de victimes, eux surtout eux, on ne doit pas les écouter…..

    1. AvatarAlexandra Dougary

      Non Berton a besoin de pub tout court… C’est très valorisant pour un avocat d’avoir la pire ordure pourvu qu’elle soit médiatisée… Par ailleurs, même la pire des raclures a droit à un défenseur. C’est normal. Nous ne sommes pas des dégénérés comme eux. Nous sommes civilisés. Je rajoute que Berton qui doit prendre 1000€ de l’heure préfère de loin être payé (avec nos impôts) par l’aide juridictionnelle et avoir une m…. médiatisée.

    1. AvatarCaughnawaga

      Sil y avait la peine de mort est-ce que son avocat serait bouleversé.??? Je suis toujours pour la guillotine sèche c le bagne dans les marais les moustiques feront le boulot pour nous. Malaria et autres joyeusetés.

  2. AvatarAnania de Schirac.

    _ Il a de la chance cette pourriture inhumaine d’etre bichonné par la justice des islamos-collabos, il mériterait un jugement par un tribunal d’exeption Militaire car nous sommes en guerre et d’etre passé par les armes, puis ensuite d’etre incinéré, sa famille devrait par acte judiciaire donner tout son argent et ses biens revendus au bénéfice de la caisse des victimes de terrorisme.

    _ Je m’étonne aussi que depuis que l’islam et l’état islamique nous ont déclaré la guerre via le jihad proner par les textes du coran que tout bon musulman doit suivre à la lettre, nos différents présidents(sarko, hollande et macron) donnent des ordres pour « neutraliser » en clair tuer les musulmans jihadistes à l’extérieur de nos frontières mais ne veulent pas les combattre et les tuer sur notre territoire National !!! Qu’ils nous expliquent leur logique car mois, je ne les suit pas du tout.

    _Dans tout les cas, Remigration des musulmans et l’islam doit etre requalifié en Europe de secte et interdite. Point Barre.

  3. MaximeMaxime

    Oui, la peine de mort pour éviter que des gens honnêtes gaspillent leur argent et leur temps à payer des impôts pour entretenir des personnes qui ne valent pas la peine qu’on leur offre une deuxième chance. Le terrorisme djihadiste est une atteinte trop grave à nos valeurs pour que la générosité publique aille si loin.
    Mais on pourrait aussi lever un autre tabou : pourquoi ne pas permettre dans la loi d’expérimenter sur eux les traitements qui pourraient être utiles à l’humanité et qu’on expérimenter actuellement sur les animaux ?
    Ne pas oublier non plus qu’en cas de peine de mort, on pourrait, si la loi l’autorisait, les dépecer pour récupérer leurs organes afin de les greffer à des gens qui ont un besoin urgent.

    1. frejusienfrejusien

      pour les gauchiasses salopes comme berton, seuls les assassins irrécupérables ont droit à des traitements humains, alors même que ce type n’a plus rien d’humain, et que sa disparition soulagerait l’espèce humaine , une monstruosité de moins,

      il aurait dû être depuis le début condamné à la peine de mort, la peine de mort doit être réintroduite pour les assassins en série, c’est bien ce qu’il est, un criminel endurci, une machine à tuer, avec des dizaines de morts sur la conscience,
      et quand on sait que pour les muzz, c’est un héros d’ashmerde, l’attitude de berton est une forme de folie, ce type ne devrait plus avoir droit à exercer son métier,
      de toutes façons, les terroristes ne devraient pas avoir droit à un jugement civil, ce ne sont pas des prisonniers de droit commun, pas d’avocat pour les ennemis de la France, c’est déjà un non-sens

  4. MaximeMaxime

    à propos du trafic de drogue en prison, une affaire est actuellement jugée pour la prison de Vivonne :
    http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2017/09/16/Trafic-de-cannabis-a-la-prison-de-Vivonne-ca-ne-manquait-pas-de-sel-3227316
    Les petits dealers locaux sont en généralement des « François de souche » compte tenu du prénom et du nom, mais si on remonte la chaîne, on dirait que ça « s’orientalise » pas mal avec des noms arabo-musulmans à la pelle….

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Cela fait un bout de temps qu’il y a de la drogue en prison… On nous ressort des choses qui gangrènent notre société depuis des lustres comme si cela venait d’arriver…..

  5. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Et elle ? Pour un verre d’eau, coups de fouets, emprisonnement depuis plus de 7 ans en attendant sa mise à mort puisqu’elle aété condamné à mort pour ce sacrilège.

    On est fous en occident !

    Puisque nous sommes devenus inaptes pour gérer ce genre de situations traitons avec le Japon pour qu’il prenne en charge ces cas d’application de peine.

    :: http://apostat-kabyle.blogspot.ru/2016/05/je-suis-asia-bibi-tel-doit-etre-le.html
    :: https://fr.novopress.info/200988/ne-laissons-pas-pendre-asia-bibi-par-eric-letty/

    En effet, deux poids, deux mesures, ils sont toujours gagnants on dirait !

  6. AvatarMachin chose

    La cage de fer, par exemple, où l’on ne tient pas debout…

    ajouter, « ni assis »

    quand a

    «  »Partisan farouche de l’abolition de la peine de mort, je considère que face à des barbares, à des monstres qui ne connaissent que la loi du plus fort et le pire des sadismes envers ceux qu’ils voient comme leurs ennemis, pas de quartiers. Tout est permis. » »…….y compris la torture……..

    je souscris et partage entièrement….

    quelle coincidence ces « affinités electives » (selon le sens donné par Patrick Cabanel) entre nous…. et dont je me félicite 😆

  7. AvatarCeltillos

    cette sous merde, ce déchet qui ne devrait même pas être en vie, nous coute une fortune a entretenir, vu qu’il a de la famille qu’on la fasse payer, et si cela la réduit a la mendicité tant mieux, rien que d’avoir engendré cette ordure sa mère aurait du se jeter par la fenêtre de honte, mais ce gens n’ont ni honneur, ni respect, ni compation, ce sont des monstres décervelés abrutis a coup de coran, alors qu’il y crève dans sa cellule, et s’il ne tenais qu’a moi sa cellule serait celle d’une oubliette sans porte ni fenetre, juste un cul de basse fosse ou on jette une tranche de jambon une foi par jour…..

  8. AvatarMaurice

    Il faut que ce terroriste soit bien conscient de ce qui l’attends et par la suite de la peine qu’il fera, s’il n’était pas conscient de sa peine celle-ci n’aurait aucun intérêt !
    Il faut qu’il soit conscient de la peine qu’il va purger puis qu’il purgera mais les condition qui nous sont montré sont beaucoup trop douces, à la dure comme autrefois dans les bagnes ! (pour le fouet, c’est à voir)

  9. Chris2AChris2A

    Remise en service des guillotines et tranchage du cou de ces salopards…
    Cela libèrerait des places et nous procurerait des économies !

  10. AvatarJ

    Je ne comprends pas. Qu’attendent les familles de victimes pour former un collectif et protester contre cette aberration ? N’ont-elles pas l’impression qu’on vient de cracher sur les cadavres des leurs ? Quand le « pauvre » adama a été arrêté par la police et qu’il est mort de maladie, on a bien eu ces fils d’enc*lés qui sont descendus pour tout brûler dans la rue alors que leur connard de frère était un délinquant. Et nous, nous sommes incapables de protester quand nous voyons l’état français protéger un meurtrier ?

  11. AvatarGlazik

    Il n’y a que deux choses à faire avec ce type et tous ceux de son idéologie. Il faut les torturer, pour qu’ils nous donnent toutes les informations possibles, puis leur couper la tête avec notre bonne vieille guillotine ! Ils sauraient ce qui les attend, plus de têtes, plus de paradis, mais ce n’est pas pour demain !
    Nos gouvernants préfèrent les choyer, avec salle de gym et la visite de maman, qui devrait être interdite de territoire après lui avoir confisqués tous ses biens.
    Nous devrions montrer à tous ceux qui veulent suivre le même chemin, que la torture et la mort les attendent au tournant, ainsi que la misère, la déchéance et l’expulsion pour leur famille.

    ps : Bon rétablissement à vous deux !

  12. AvatarRajkoumar

    autres possibilités :
    la chèvre lèche les pieds
    la gégène
    assis sur un bambou en pleine croissance
    un petit sac de sable
    une goutte d’eau entre les yeux
    un nid de fourmis (un tuyau planté dan le nid, l’autre bout planté dans le c.l)
    les solutions connues sont sans limites, mais améliorent grandement les qualités cognitives, la mémoire, etc…
    mais en leur demandant leurs pratiques ancestrales (ils en connaissent un rayon), on peut faire varier les plaisirs

  13. AvatarDorylée

    Cette ordure va pouvoir toucher sa mère… J’ai un très bon marteau de coffreur : je pourrais pas aller toucher abdemerde. Pour le plaisir du contact humain…

  14. AvatarNICOLAS F

    Jamais un mot pour les victimes.
    Mais qu’il devienne fou,ce détritus de l’humanité; il l’est déjà.
    Des familles entières sont devenues folles ce soir là au Bataclan et aux terrasses.Dignes mais folles .
    Et ce monstre est fou et sans dignité. Il n’y a qu’à lui filer des pilules et lui repasser 3 fois par jour les films des enterrements,des autopsies,des cadavres.
    Qu’il n’oublie jamais.

  15. Avatarpierrepratt

    Odieux vis a vis des victimes et de leurs familles.
    Aucune compassion pour cet ignoble pourriture d’assassin.et une mention particulière pour ceux qui le soutiennent.

  16. Avatargib34

    La je meurs de rire (jaune) si nous avions encore un tribunal militaire il aurait été fusillé a 6 h du matin. il est temps de recréer un tribunal militaire car nous sommes en guerre contre la musulmanie qui veut nous imposer leur gouvernance (le Coran) et leur justice (la charia).

Comments are closed.