Syrie, gendarme du monde… Les trahisons de Trump commencent !


Syrie, gendarme du monde… Les trahisons de Trump commencent !

Les 100 jours sont terminés. Place à la « real politik ».

Trump avait été élu par des Américains espérant le changement, le vrai, espérant qu’un homme fort saurait mettre au pas Congrès, conseillers, Soros, politicards véreux, lobbies… Las !

 Le peuple américain est trahi par sa Constitution et les contre-pouvoirs installés pour éviter une dictature, un comble. Et un blocage fou, parce que lorsque les contre-pouvoirs sont corrompus, que peut faire un Trump, fût-il Dieu le père ? 

Trump depuis 3 mois était bloqué politiquement. 

Bloqué par les Hautes cours de justice, bloqué par le Congrès, bloqué par ses « alliés » républicains… Pris en tenaille entre les « radicaux » menés par Bannon et les centristes menés par Jared Kushner, il semble que Trump ait choisi les compromis et les renoncements pour pouvoir annoncer, se rapprochant de républicains et démocrates susceptibles de le soutenir s’il renonce à nombre de ses promesses…

La volte-face est brutale et spectaculaire.

Et c’est Assad qui en fait les frais, alors qu’il n’est pas prouvé du tout que ce soit lui qui a bombardé des civils avec des armes chimiques.

D’ailleurs, même si c’était vrai, si Assad était responsable de l’utilisation d’armes chimiques, je ne lui jetterais pas la pierre. On connaît tous, trop bien, et notamment les Israéliens, le  problème de fond de l’utilisation des civils, femmes et enfants notamment, par les terroristes musulmans qui les utilisent comme boucliers. A la place d’Assad il y a longtemps que j’aurais utilisé les grands moyens pour me débarrasser des djihadistes, tant pis pour les victimes collatérales, il s’agit de la survie de tout un pays… On fera remarquer aux bonnes âmes qui poussent des cris d’orfraie qu’ils n’ont pas un mot contre les femmes enceintes éventrées et les bébés crucifiés par le FLN en Algérie. Pour ces bonnes âmes, les musulmans ont toujours raison…

Fermons la parenthèse.

Sans avoir la moindre certitude quant à  la responsabilité d’Assad, Trump a donc violé sa parole, doublement. En abandonnant le chef de l’Etat syrien en but aux islamistes et à l’EI  à qui Trump avait pourtant déclaré la guerre. En intervenant à l’étranger, après avoir claironné pendant sa campagne que les Etats-Unis ne seraient plus gendarmes du monde… D’ailleurs c’est le même Trump qui veut réduire la participation des USA à l’ONU de 50 pour cent qui… reproche à Assad de ne pas obéir à ce même ONU corrompu.

Dans la foulée, il se « recentre » politiquement, renvoie ou éloigne ceux de son camp, du camp de sa campagne, et notamment son plus proche conseiller Steve Bannon. Signal fort envoyé à ses amis-ennemis…

Mais quelle capitulation…

Il semble que Trump suive à présent la ligne que lui conseille son gendre  Jared Kushner, une ligne de modération, de compromis, de recentrage… qui permettrait  à Trump de retrouver une majorité et donc des coudées… un peu plus franches.

En attendant, Trump marche  à reculons et renie nombre de ses promesses de campagne, procrastinant jusqu’au moment où, sans doute, il abandonnera carrément ses desseins anti-mondialisation.

L’OTAN ? rien de nouveau… Les Etats-Unis toujours partie prenante, toujours gendarme du monde.

Le climat et la COP 21 ? La décision a été reportée fin mai.

La fin de l’ALENA ? ON n’en parle plus…

Tout cela fait beaucoup, beaucoup…

Que se passera-t-il si les Américains  – et les peuples de tout l’Occident – ont la preuve qu’on les a dépouillés de leurs droits fondamentaux, ceux de décider de l’avenir de leurs nations et de leurs peuples ?

Faudra-t-il des guerres civiles partout pour virer les mondialistes, des dictateurs ?

Pour le moment, seul Poutine tient la route…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


31 thoughts on “Syrie, gendarme du monde… Les trahisons de Trump commencent !

  1. Avatarschneiter

    Bonjour Christine,

    Comme toujours, un très bon article avec du fonds ! Pseudo journalistes, souvent couchés, prenez en de la graine !!!

    Le combat continue !

  2. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    C’est la catastrophe au niveau mondial et bien sûr à commencer par la Syrie mais aussi pour tous les patriotes du monde entier et à commencer pour les patriotes français.

    A quelques jours des élections en France, c’est un coup dans l’esprit de beaucoup je suppose, un doute horrible qui va s’installer dans les esprits.

    Je voudrais juste souligner qu’en ce qui concerne Marine, ces positions, son engagement n’est pas d’aujourd’hui et on peut même dire que ces engagements se sont transmis de père en fils.

    Par ailleurs, Marine, dès la plus tendre enfance a été confrontée à la tyrannie de la bien-pensance et aux menaces ayant essuyé nombre de coups, nombre de menaces, nombre d’attentats certains plus connus que d’autres ; ce qui renforce l’idée que ses engagements personnels au niveau politique ne date pas de la dernière pluie et qu’ils sont motivés par des convictions profondes ; ce n’est pas une girouette. Trump quant à lui, pour faire le parallèle ou plutôt pour mettre en évidence les différences, est un homme d’affaires, sa conscience politique n’est qu’une carte de plus dans son carnet d’ambitions à satisfaire et par ailleurs relativement récente rien de comparable avec le le contenu du biberon de Marine, ni avec l’histoire de la France, de la Nation Française qui est totalement différente de la Nord-américaine sans compter que l’histoire Nord-américaine est beaucoup plus récente que la Française (Ça joue aux niveau du vécu, du ressenti personnel).

    Par ailleurs, vous aurez remarqué comme moi que depuis quelques temps Marine marque comme une distanciation dans les éventuels liens France/USA et que si elle se réjouissait POUR le PEUPLE américain de l’élection de Trump, ce qu’elle célébrait par là c’est surtout l’émancipation du système. Mais on pouvait noter de plus en plus une réserve prudente concernant la politique Trump et les possibles rapprochements. N’oublions pas que Marine possède des informations que le commun des mortels n’a pas et qu’elle a sans doute rapidement déduit que ses positions et celles de Trump n’étaient pas 100% ou même 50% en accord.

    Ce que l’on peut détacher des différents meetings de Marine ces derniers temps et de ses déclarations médiats c’est qu’elle a toujours confirmé et affirmé souhaiter une entente avec la Russie, le continent Africain, le Liban ; un autre pays que je ne citerai pas car j’ai un doute faute de mémoire ; mais à aucun moment elle ne parle d’un alignement USA/France.

    Donc les USA/TRUMP sont une chose ; FRANCE/MARINE en sont une autre et nous n’avons pas de raisons de douter des intentions de Marine parce que le leader américain a foiré : lui c’est lui ; elle c’est elle !

    Que la Russie tienne, et tienne bon ! souhaitons le lui, souhaitons le nous et souhaitons le pour la paix dans le monde.

    N’oublions pas notre copain philippin : Dutertre, un dur à cuir lui aussi et dans le même esprit que celui de Marine. ; pas mal de pays africains, non contaminés par l’idéologie du tablier et de la socialie mondialiste sont aussi en accord avec Marine. Ça bouge, ça bouge ! la lutte est féroce et impitoyable regardons vers ceux qui font leur preuve et surtout ne nous laissons pas bercer par des sirènes au chant meurtrier.

    Ne flanchons pas ! Ne doutons pas, c’est aussi une tactique de déstabilisation qui peut faire perdre une guerre. Ce filon sera exploité par les sirènes pour fragiliser notre esprit patriote, nos espoirs de libération, notre ambition de liberté. Restons plus fermes que jamais ; ne fragilisons pas Marine en doutant, elle est notre arme, nous sommes sa force.

    Lettre de Jacques (l’apôtre): 6…celui qui doute est semblable à une vague de la mer, poussée par le vent et ballottée. … 8 c’est un homme indécis, instable dans toutes ses voies.

  3. pikachupikachu

    Je ne pense pas que Trump ait tort. Il faut bien comprendre ce point énoncé par un spécialiste militaire soviétique pragmatique : il est bon que ce conflit perdure et qu’un maximum de racaille y disparaisse. La racaille n’est pas que jihadiste, elle est aussi chiite et donc les milices pro-bashar, à savoir le hezbollah, mais aussi les brigades iraniennes envoyées sur ce front sont aussi parmi l’axe du mal.
    Il se passe, sur le terrain, et depuis l’ingérence russe, un tournant très dangereux, très explosif qui est la mise sous contrôle de la région par l’Iran qui réalise ainsi une continuité territoriale, et opérationnelle de l’Iran à la méditerranée. C’est hyper explosif. L’Iran a désormais sous son contrôle une partie de l’Irak, puis la Syrie, puis le Liban. L’Iran va, comme la Russie, mettre en place des bases maritimes en Syrie, avec pourquoi pas des sous-marins.
    Trump a tout à fait raison et le problème Daesh ne doit pas faire oublier que l’Iran est bien plus dangereux, même s’il est beaucoup plus discret.

  4. AlainAlain

    Suis totalement estomaqué par ce 180 ! Et même si, surtout pour ce qui est des politiques, je m’attends toujours au pire pour n’être que plaisamment surpris, là franchement faire le contraire de ce qu’il avait clamé faire en Syrie…. Ça pue ! Et c’est très grave, je me dis que ce pourrait être (sa plus ?) grande et grave erreur qu’il regrettera amèrement.

    J’ai ce sentiment de déjà vu, pas seulement Powel et Irak, mais qu’on nous ressort la mayo qui n’avait prise en 2013 lorsque déjà on voulait faire porter le chapeau à Assad sur sujet similaire. Et d’un seul coup, tous oublient que, et pas les rapports qui manquent sur ce sujet depuis ces à dernières années, ces crevures de soi-disant ‘rebelles modérés’ ont accès à des armes chimiques, que ce soit merci à cette crevure de Erdogan, les Saoudiens, etc etc. Mais pas grave, pas grave non plus que Assad a sous contrôle rendu son arsenal chimique, (ici on nous dira qu’il en a planqué, en a racheté bla bla), pas grave que les crevures rebelles et autres en ont utilisés de ces armes, pas grave qu’on vous dit, on ne va pas laisser les faits entraver ce petit jeu de dés pipés que paquet semblent déterminés à jouer, avec le résultat de foutre le bordel monstre en Syrie aussi.

    Perso j’aimerai qu’on se souvienne de ces faits, qu’on ne perde de vue que, souligné jusqu’à plus soif que faudrait être le roi des éclatés pour faire un tel coup alors quand tant de négociations étaient en cours, que les crevures aussi bien rebelles que terroristes auraient pu eux-mêmes la faire cette attaque, et surtout ne perde de vue que :

    Les forces syriennes avaient faites des frappes sur ce qui pouvait contenir aussi des armes chimiques. Le gros problème ici est que des frappes sur tel arsenal, si on fait pas gaffe d’utiliser le correct armement en plus de, disons. ‘bien’ frapper, on encours le risque que des armes chimiques ne soient détruites mais fuient. J’ai pas besoin de faire un dessin et ceci je ne l’invente pas, des experts milis dans ce domaine spécifique en ont déjà parlé. Donc garder aussi ça en tête.

    Et puis moi j’aimerai aussi mentionner deux noms : John McCain et Lindsey Graham. Deux pourritures notoires pour ce qui est de défendre l’indéfendable, ici les ‘rebelles et opposition’ de nos deux et furieux que Assad n’ait pas encore été viré ou plutôt renversé. McCain ne s’est gêné d’aller se faire visite dans certains coins récemment, y compris et surtout en Syrie pour faire papouilles à ‘opposition’, ce qui pause grave soucis. Pour la petite histoire, Obama avait envoyé ces deux là en Égypte pour ‘exiger’ que al-Sisi ‘discute’ avec les frères musulmans, en vue en fait de les faire libérer, y compris Morsi, Il va sans dire que les deux applaudissent le bombardement de la base en Syrie. Folcoche Clinton aussi d’ailleurs, elle qui ne réclamait que ça : frapper Assad.

    Que les merdias et politicards habituels automatiquement aient tous foutu sur le dos de Assad cette ‘attaque’ présumée n’est pas surprenant, mais que Trump ait frappé, il faut le rappeler SANS PREUVE, et moi je n’appelle pas les glapissements les casques blancs de nos deux, enfumeurs notoires, ainsi que ce type en Angleterre et son ‘observatoire syrien des droits de ‘l’homme’ des preuves, bien au contraire.

    Ça pue mais franchement grave, aucune idée de ce qu’ils sont en train de préparer mais sont tous en train de danser sur terrain miné et parsemé de barrels de poudre qui fera tout sauter et nous entraînera avec. Et si ça suffisait pas, gare à qui sera critique envers Trump de cette attaque sans preuve car d’un seul coup, défense de faire marcher son ciboulot car cela ferait de nous des Poutinolâtres/Assadlâtres, j’ai vu cette machine se mettre en marche.

  5. Avatarjeanne

    oui , toujours une bonne analyse de Christine ;
    oui , les Américains qui ont voté pour trump (minuscule) se sentent trahis , déçus !
    On ne peut croire que Assad est employé une telle arme contre des gens de SON pays et contre des enfants de SOB pays ;Il est médecin et père de famille ; je ne peux pas croire qu’il attaque ses compatriotes de cette façon .
    Par contre des gens qui lui en veulent n’ont pas de scrupules à tuer des en civils dont des enfants qui ne sont pas de leur pays . Il y en a qui lui en veulent ainsi qu’à la Syrie , ils ont un nom des re…. je vous laisse finir .!
    amitiés à Christine et à tous

  6. Avatarpier

    Des victimes collatérales
    sur la moitié nord de la France & ailleurs
    en 44 les anglais bombardaient la nuit
    les ricains le jour
    les civils vivaient dans les caves

  7. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    -« Et c’est Assad qui en fait les frais, alors qu’il n’est pas prouvé du tout que ce soit lui qui a bombardé des civils avec des armes chimiques. »-

    Ce ne peut pas être lui puisque TOUTES LES DEPÔTS d’ARMES CHIMIQUES avaient été saisies, expatriées et détruites courant 2013 ou 2014. Oui toutes les armes chimiques que possédaient le gouvernement mais pas celles de « l’opposition ».

    Par ailleurs une rumeur court selon laquelle ces groupes ont été réapprovisionnés il y a peu en armes….

    L’armée d’Assad a tiré sur ce dépôt d’armes mais était-il au courant du contenu ? Et quand même, faut savoir : on lutte ou on ne lutte pas contre les terroristes ? On détruit ou on ne détruit pas les armes chimiques ?

    Assad et son armée devaient-ils attendre que ça leur tombe dessus ; c’était mieux peut-être ?

    Trump est-il tombé dans un piège ? Pourquoi avoir choisi son camp à la façon de toutes les hyènes mondialistes et foncé tête baissée ?

    Assad n’avait AUCUN INTÉRÊT à présent qu’il dominait et reprenait son pays en main à agir de la sorte ; répétons-le, il n’avait plus d’armes chimiques et son armée accumulait les victoires, son pays commençait à sortir de l’enfer dans lequel les mondialistes l’ont plongé.

    Alors ????

  8. AvatarUne fille qui n'aime pas l'école d'aujourd'hui ...

     » On connaît tous , trop bien , et notamment les Israéliens , le  problème de fond de l’utilisation des civils , femmes et enfants notamment , par les terroristes musulmans qui les utilisent comme boucliers .  »

    Justement le gros hic c’est que non .
    Tout le monde ne connaît pas cette facette des terroristes .
    Une grande majorité des occidentaux ne connaît pas bien cet aspect de leur idéologie ou alors imagine que c’est quelque chose de marginal qui n’arrive que lorsque les terroristes sont acculés (ce qui n’est pas mieux ) .
    Alors que , malheureusement , c’est un des éléments clés de leur façon de combattre et d’arriver a leur fin .
    Meme une mère enverrait sans sourciller son propre fils a la mort si c’est par ce moyen qu’elle peut faire son « devoir » ( ou ce qu’elle pense être son devoir tout du moins … )
    Pour eux c’est une chose qui est parfaitement naturelle et qui est prévue inévitablement par leur dieu , c’est le scénario classique dont le script est le coran et qu’ils doivent réaliser , comme des acteurs joueraient une scène .
    Ca fait environ 1400 ans que les mères et les pères savent qu’ils doivent aimer dieu et la mort plus qu’ils n’aiment leur propre enfant .
    Ca fait environ 1400 ans que leur destinée et celle de leurs enfants est écrite noir sur blanc dans leur livre de haine .
    Bien sur pour nous c’est une chose inimaginable et inhumaine , nous ne pouvons pas ni comprendre ni meme accepter un schéma de pensée aussi insensible et cruel de part notre culture et notre psychologie mais c’est bien le leur .
    Non seulement les enfants mais aussi les femmes , les personnes âgées , et n’importe quel civil innocent (ou alors parfois manipulé . ) et vulnérable .
    Notre éthique est d’éloigner les plus faibles pour les protéger , la leur est d’en jouer pour leurs intérêts .
    Le comble c’est qu’ils savent que pour nous la vie est sacrée et que la mort d’enfants ou de civils est toujours un drame a nos yeux .
    Ils savent qu’il suffit d’une photo assez choquante pour que presque plus personne ne se pose trop de questions .
    La sensibilité est quelque chose de très beau et une des plus magnifiques qualités humaines mais eux savent très bien qu’elle peut freiner la rationalité et la réflexion et s’en servent .
    De nos jours nous avons des hommes et des femmes politiques qui imaginent qu’une guerre peut se faire sans aucune victime .
    Cet utopisme est paralysant .

  9. Avatarjoseph P

    encore une intervention précipitée, les erreurs commises en Irak et en Libye
    n’auront servi à rien comment peut on imaginer un seul instant que Bachar
    serait coupable de cette ignoble agression ! avec la pression qu’on lui met !
    il semble bien que ce soit un coup monté …mais l’occasion est trop belle pour la laisser passer .et après ?

  10. AvatarLavéritétriomphera

    Pourquoi Bachar al-Assad attaquerait-il son propre peuple en sachant qu’il allait être la cible des critiques voire de sanctions américaines et autres ? https://fr.sputniknews.com/international/201704061030777570-syrie-arme-chimique-expert/
    Effectivement comme Marine Le Pen, on est en droit de se poser des questions suite à la réaction de D Trump http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/04/07/35003-20170407ARTFIG00069-le-fn-decu-par-donald-trump-apres-les-frappes-sur-la-syrie.php.

    1. pikachupikachu

      « Pourquoi Bachar al-Assad attaquerait-il son propre peuple en sachant qu’il allait être la cible des critiques voire de sanctions américaines et autres ?  »
      1/ Parce que ce n’est pas son peuple, Assad est un allaouite.
      2/ Parce qu’un c.n ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnait.

      1. Christine TasinChristine Tasin Post author

        non ça c’est idiot Assad n’est pas con du tout, il est même très intelligent et pas suicidaire

      2. AvatarLavéritétriomphera

        Bachar al Assad est victorieux sur tous les fronts, il n’avait pas besoin de cette sinistre publicité. Une erreur a peut-être été commise par l’armée syrienne mais Marine Le Pen a raison, D Trump aurait dû attendre le verdict de l’enquête internationale avant d’agir. Actuellement son intervention a simplement augmenté le nombre de décès en Syrie tout en détruisant une infrastructure et du matériel.

  11. AvatarLaurent Bras

    Je partage le point de vue de votre article, Madame Christine Tasin. Comme toujours il faut se poser les bonnes questions: à qui profite le crime ? Quel intérêt aurrait le Président syrien à bombarder avec des armes chimiques, au risque de déclencler une hystérie internationale des bien-pensants, alors qu’il est en passe de gagner la guerre contre l’EI et le terrorisme, lui ? L’histoire se répète (confère les pseudos armes de destruction massive en Irak en 2003): les américains sont donc incapables d’analyse et de clairvoyance ? Ou alors, l’administration Trump aurait-elle succombé à l’idéologie des néos-conservateurs américains, les mêmes qui depuis des dizaines d’années font courrir au monde des risques d’embrassement généralisé, pour assouvir les intérêts des puissances financières. L’acte des USA est inqualifiable, c’est une déclarationde guerre contre un Etat souverrain: la Syrie. Quel que soit le jugement que l’on porte sur le Président syrien et son gouvernement, ils sont légitimes ! Et c’est le dernier état arabe laïque au Moyen-Orient, dernier rempart contre la folie destructrice et barabre des islamistes.

  12. AvatarUne fille qui n'aime pas l'école d'aujourd'hui ...

    PS : Je pense qu’il devrait y avoir une enquête et pas de réaction précipitée .

  13. AvatarAlexander

    Et oui Christine, comme vous je suis profondément déçu par Trump. Est-ce que finalement, quelle que soit l’étiquette politique du président, les Étasuniens seront toujours les Étasuniens commettant les mêmes erreurs de jugement. Ils vont encore nous fournir des preuves à la Colin Powell????

  14. AvatarSPARTAC

     » Faudra-t-il des guerres civiles partout pour virer les mondialistes, des dictateurs ?  »

    Très probable.

  15. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    VIDEO : Jean-Michel Vernochet : « Les stratèges de la terreur globale »
    Publicado el 6 abr. 2017
    :: https://www.youtube.com/watch?v=lKAJipIdlMM
    CHAÎNE YOUTUBE : TVLibertés
    :: https://www.youtube.com/channel/UCSVf6BL58EcNjwUlBgUKoog
    DUREE : 27’34s

    Journaliste indépendant et spécialiste de géopolitique, Jean-Michel Vernochet publie un recueil d’articles et billets écrits de 2001 à 2016.

    Au fil des attentats terroristes qui s’emploient à pointer les zones d’ombre des théories officielles et à éclairer les liens entre les “fiancés de la mort”, les candidats islamistes au martyr, les petits délinquants promus terroristes internationaux et les “stratégie de la terreur globale” qui les utilisent pour semer la discorde entre les peuples. Jean-Michel Vernochet s’appuie à la fois sur des expertises militaires et géopolitiques, pour dénoncer une stratégie de la terreur destinée à cultiver les ferments de guerre civile, à établir le chaos duquel naîtra un hypothétique nouvel ordre mondial :”semer le chaos pour récolter au bout du compte la maison du pouvoir planétaire”.

  16. JackJack

    Excellente analyse Chère Christine. Je partage totalement votre point de vue (voir mon commentaire sous l’article précédent sur cette affaire de Syrie). L’espoir des Américains, je veux dire les laissés-pour-compte, les 50 millions, c’était Trump… C’est bien mal parti. Quel gâchis.

  17. Avatarseveric2009

    Comme les armes de destruction massives en IRAK de Bush,on nous ressert les bombes chimiques d’ASSAD,prétexte a une attaque aérienne des Americanos-Sionistes,suivie d’une attaque terrestre de leurs mercenaires « DAESH »,ils ne s’en cachent même plus,remplacez OBAMA,par TRUMP,et c’est pareil…!!!

  18. Avatarcyrilpatriot

    trump retourne sa veste il a eté elue pour non interventionnisme,ila commi la plus grosse bourde s’attaquer a assad,il y a aucune preuve que c’est le régime syrien qui aurait commis ces attaque chimique,ça serai plutot l’etat islamique qui serai derrière ces attaques pour faire croire que ces le régime d’assad,
    bachar el assad n’est que légitime ils ont tous contre lui hollande et sa clique sont du coté de l’etat islamique en bon caniche d obama avnt trump

  19. Avatarbm77

    les lobby pro armement font la loi aux états Unis et ils voyaient certainement d’un mauvais œil que Trrump abandonne le statut de gendarmes du monde des USA en tout cas cela amène deux réflexions: l’Amérique est bien malade et les présidents élus ne font plus la loi.
    C’est perdant , perdant pour lui car il perd la confiance de son électorat et il tombe dans le ridicule pour ses adversaires qui n’attendaient que ce faux pas pour dire , »regardez il se range finalement dans notre camps » alors que tous ces pays France et Allemagne en tête ont été d’une rare incurie depuis les attaques de Daech mais des va-t-en guerre contre Assad au risque de voir la Syrie transformée en nouvel état islamique.
    Cela prouve aussi que Clinton était bien la représentante d’un système qui dépasse les enjeux électoraux des Etats Unis; les présidents devenant des pantins ballotés au gré des lobbys et des financiers qui sont les vrais maitres du Monde.
    Je partage l’avis que Bachar el Assad n’avait aucun intérêt à créer une possibilité de susciter la désapprobation de la communauté internationale.
    Les images transmises aux agences internationales l’ont été par des ONG
    Et les frappes aériennes l’ont été aux vues de ces photos Ceci expliquant cela.
    En tout cas Marine est étonnée pour le moins de cette réaction imprévisible et s’interroge sur le personnage.
    Est-ce une trahison définitive par Trump de ses électeurs?

  20. AvatarJ

    Très déçue par cette attaque de Trump. Il fallait voir les journalistes, ce soir, qui pavoisaient. La seule chose qu’ils soulignaient, c’était que Trump donnait, du coup, raison à la ligne du Gros Mou.
    Ils ont aussi dit que, puisque Trump voyait chacune de ses actions bloquées, c’était un moyen pour lui de reprendre la main en satisfaisant son gouvernement, puisque chacun de ses décrets était systématiquement contré. Du coup, cette attaque des Etats Unis, est-ce encore une manœuvre des manipulateurs type Soros ?

  21. frejusienfrejusien

    Du moment où Trump a accepté de placer des missiles à la frontière russe, il était évident que ce n’était plus lui qui gouvernait,
    Il a été bloqué dans tout ce qu’il avait prévu de faire, et il a été mené exactement là où le système voulait l’amener,
    on voit que le président du pays le plus puissant au monde, n’a finalement qu’un rôle de subalterne,
    Totalement ligoté, ficelé par la puissance de certaines institutions et des grands lobbys, lui qui s’imaginait diriger le pays comme il dirigeait son entreprise , a dû capituler en moins de 3 mois,
    Finalement, le triste sire Obama avait plus de résistance face au système qu’un impétueux mister Trump,
    Bien sûr, c’est une grosse déception,
    mais si on compare avec notre élection présidentielle, notre système à nous, c’est la monstrueuse UE aux ordres des puissants, crée et voulue par ces derniers qui utilisent les présidents comme des outils à leur service,
    Il suffit de voir la satisfaction de toumou et la joie des merdia à l’annonce d’une possible guerre mondiale,
    un bon scoop pour les uns, un soulagement pour les autres qui s’inquiétaient de se voir abandonnés par les us

Comments are closed.