Trafic de drogue : coup de chapeau au commerçant de Vannes qui l’a dénoncé !

vannesmontagehttps://fr.news.yahoo.com/vannes-il-denonce-un-trafic-son-commerce-est-incendie-144215503.html

Il y a encore des gens qui ont des « couilles » et qui ne baissent ni les yeux ni casaque devant les voyous, plus courageux que certains maires qui, pour acheter la paix sociale, ferment les yeux sur les trafics qui se font ouvertement et demandent à la police d’en faire autant.

Il est surtout des gens qui savent que s’ils  cèdent leur commerce sera foutu, parce que les clients apeurés ne viendront plus. Ils seront alors obligés de vendre, à très bas prix, à une personne de la « communauté immigrée »… C’est ainsi que des quartiers entiers deviennent halal ou multiculturels… les commerçants et les habitants français d’origine étant peu à peu poussés vers la sortie.

Rien n’est inévitable. Rien n’est irrémédiable. Si il y avait davantage de commerçants comme celui-ci la délinquance et la ghettoïsation seraient enrayées…

Par ailleurs à l’heure où une Julie Gayet aurait été  transportée(1) en hélicoptère entre chez elle et l’Elysée pour aller récupérer un livre oublié, on ne me fera pas croire qu’on n’a pas les moyens de protéger les valeureux Gaulois et leurs commerces !

Christine Tasin

Résistance républicaine

(1) Hoax ? Vérité ? Peu importe, c’est le genre d’utilisation des fonds publics qui se multiplie avec Hollande premier.

 196 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. faisons notre marché noir entre nous les vrais Européens, enrichissons nous commerçants hors taxe, faisons concurrence à l’état voyou et les voyous, arrêtons d’ enrichir l’état voyou, les musulmans le font bien entre eux et l’état voyou ne regarde pas, nous sommes en guerre.

  2. Honte! au Maire, des lâches!, les gens, comme Marie Neige Sardin, doivent se défendre tout seul contre la racaille, nos dirigeants sont des criminels, des assassins et nous servent plus à rien, que foutre la merde dans leur propre pays.
    Plus jamais je ne ferai confiance à ces ordures! de dirigeants de la haine contre nous, ils sont le mal!.

  3. Le 06 février : Le supermarché où le propriétaire avait installé des pancartes « Vente de drogue à prix discount » pour dénoncer un trafic de drogue, a été incendié, dans la nuit de jeudi à vendredi. Le local incendié sert de salle de repos. Il a été entièrement noirci par les flammes. L’incendie serait d’origine criminelle. Malgré les dégâts, le supermarché a tout de même pu ouvrir ses portes ce vendredi matin.
    Des menaces de mort :
    En installant ces pancartes, le commerçant voulait dénoncer l’attitude des pouvoirs publics, alors qu’un trafic de drogue se tient devant les portes de son supermarché. Sur les pancartes, il indiquait même le lieu du trafic par des flèches, ainsi que l’heure où il se déroule. Le commerçant a reçu des menaces de mort après avoir installé ces pancartes. Il a reçu le soutien du maire de la ville. Les clients eux-mêmes se disent inquiets de faire leurs courses à proximité d’un lieu de trafic de drogue.

    Avant l’incendie du commerce, M6 a rencontré son propriétaire. Il nous avait expliqué son geste, expliquant ne pas avoir peur des menaces reçues.

Les commentaires sont fermés.