Ils ont « juste un océan à traverser… », au secours !

Publié le 7 juillet 2020 - par - 12 commentaires

.

Juste un océan à traverser…

 

L’aube point, voilà les milices racisées…

Chez nous ce sera la version islamisée !

La France dort sur un volcan !

Pour que la peur change de camp,

à quel puits d’énergie, nous faudra-t-il puiser ?

 

PACO. Au secours !

07/07/2020.

.

La NFAC, pour Not Fucking Around Coalition, se décrit comme une milice noire. Ses membres armés ont défilé de manière pacifique, le 4 juillet, sur un lieu de rassemblement de suprémacistes blancs.

Question posée par Paul le 05/07/2020

Bonjour,

Vous nous interrogez sur les événements qui se sont produits le 4 juillet dernier, jour de l’Indépendance aux Etats-Unis, dans la ville de Stone Moutain en Géorgie, près d’Atlanta.

De nombreuses images et vidéos virales, publiées sur les réseaux sociaux, montrent plusieurs centaines de personnes afro-américaines, hommes et femmes, défiler dans ce parc national qui abrite la sculpture des leaders des Etats confédérés d’Amérique, Thomas Jackson, Robert Lee et Jefferson Davis.

Les manifestants sont vêtus de noir, portent un masque ou un foulard sur le visage et sont armés. Certains d’entre eux manient des armes de guerre et arborent des munitions en bandoulière.

Not fucking around coalition

Une vidéo plus longue, diffusée sur YouTube, montre l’intégralité de l’action. Elle permet d’en savoir davantage sur cette organisation, qui se présente comme la NFAC, pour «Not Fucking Around Coalition». En amont de la marche, les participants se réunissent sur un parking. Un homme, armé lui aussi, monte sur une table et exhorte chacun et chacune à se placer en formation militaire, immobile, en silence, l’arme pointée vers le sol. «Nous sommes une milice noire», définit-il lui-même.

Plus tard, au cours de la marche, ce même homme s’agenouille et s’exprime dans un mégaphone. Il demande alors aux suprémacistes blancs de venir les confronter. «Je ne vois pas de milice blanche, on est là. Vous êtes où ? On est chez vous», dit-il, avant de se relever.

Ce lieu de rassemblement n’est pas un hasard. A l’heure où les activistes du mouvement Black Lives Matter déboulonnent des statues à la gloire de personnages esclavagistes aux Etats-Unis et dans de nombreux autres pays, ces manifestants réclament eux aussi la destruction de cette sculpture gigantesque gravée dans la roche ainsi qu’une réparation pour les siècles d’esclavage subis par les personnes noires.

Stone Moutain est par ailleurs un lieu hautement symbolique : ce parc fut en effet à diverses occasions un espace de rassemblement du Klu Klux Klan.

Artiste, activiste, ancien militaire

L’homme à la tête de cette marche se fait appeler Grandmaster Jay. Très présent sur les réseaux sociaux, il regroupe sur Instagram une communauté de 73 600 followers et se présente comme le créateur du NFAC. Sur Facebook, dès le 28 juin, il lançait un appel à un rassemblement armé mais pacifique, à Stone Moutain ainsi qu’à Phoenix, dans l’Arizona, à la même heure.

Personnage aux multiples casquettes, Grandmaster Jay, de son vrai nom John Fitzgerald Johnson, est un ancien militaire, artiste de hip-hop et activiste contre le racisme et la violence policière. En 2016, il s’est porté candidat à l’élection présidentielle américaine. Son fil Instagram montre également qu’en décembre 2018, il affichait son soutien aux Gilets jaunes, arguant : «La vraie liberté est contagieuse.»

Interviewé peu après la manifestation, il semble revendiquer des positions séparatistes. Grandmaster Jay demande que les Etats-Unis donnent à tous les descendants d’esclaves africains américains un morceau de terre. «Qu’ils nous laissent faire notre truc dans notre coin» – «our own thing», dit-il – «qu’ils n’essaient pas de nous arrêter ou bien on ira ailleurs, créer notre propre nation.» Discret sur la date de création précise de la NFAC, il précise toutefois que le mouvement réunit de nombreux anciens militaires, disciplinés, rompus au maniement des armes. «On ne veut plus discuter, on ne veut plus négocier. On n’est pas là pour chanter des chansons, on n’apporte pas des pancartes dans des manifestations armées.» Il décrit le NFAC comme «an eye for an eye organization», c’est-à-dire une organisation qui rend coups pour coups. «Quand ils décideront de faire les choses bien, nous ferons les choses bien», a encore déclaré l’activiste.

La manifestation s’est déroulée dans le calme. Selon des propos cités par l’agence Reuters, un responsable de l’association du monument de Stone Moutain a indiqué à une chaîne de télévision locale: «C’est un parc public, il y a des manifestations des deux côtés de cette question, de temps à autre. Nous respectons le premier amendement [relatif à la liberté d’expression, ndlr]. Nous comprenons que cette question soit sensible, ici au parc… Donc nous les respectons et les autorisons à entrer tant que c’est pacifique, et c’était le cas.»

Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “Ils ont « juste un océan à traverser… », au secours !”

  1. Avatar Fomalo dit :

    Paco, tous les poètes comme vous sont visionnaires. Souhaitons que comme dans les contes, après le verdict de carabosse et de ses affidées, une petite bonne fée oubliée, présidant au destin de la France, émette son voeu ultime pour que la France se réveille avant cent ans…

  2. Avatar Rock le normand dit :

    Tous les pays vont êtres confrontés a un conflit ethnique et religieux entre blancs et sauvages noirs cela est désormais inévitable ,mais surtout salutaire pour redonner a chaques nations ces vrais valeurs ,ce conflit va être sanglant seuls les guerriers survivront , les lâches pacifistes ,traîtres ,collabos seront les premiers a succomber , ceux qui continuent a croire que les beaux discours où élections peuvent les sauver sont des naïfs et ils succomberont face aux Hordes de sauvages , chaque jours nos médias citent des faits divers d’ assassinats de personnes faibles qui refusent de se défendre par peur des sanctions , il n’y qu’une option pour libérer nos pays et chasser le barbare envahisseur …inutile précisée laquelle ?

    • Avatar SANDRA dit :

      enfin un commentaire sensé . Quand est ce que les occidentaux vont comprendre que seule la force pourra sauver nos pays . Ceux qui se cachent derrière des élections qui ne servent à rien sont des laches qui ne veulent pas se battre .
      En tout cas que Dieu acccorde la victoire aux Blancs tant en France qu’aux usa car ce sont les Blancs qui ont crée et bati ces deux grands pays .

      • Avatar bm77 dit :

        Non ! Ce n’est pas un commentaire sensé, déjà bien voter et après on en reparlera! Je me méfie des gens qui veulent bruler les étapes!

  3. Moshé Moshé dit :

    Faut pas confondre un océan et le détroit de Gibraltar !!!

  4. Laurent P Laurent P dit :

    > Pour que la peur change de camp,
    > à quel puits d’énergie, nous faudra-t-il puiser ?
    A celui qui donne le courage d’acheter une machette.
    Ce que peuvent même faire les lopettes
    Pour ne plus en être et relever la tête

    Le massacre le plus efficace du XXème siècle a été le génocide du Rwanda, et il s’est fait essentiellement à la machette, une arme qui n’a pas besoin de munitions, alors pas la peine de se mettre hors-la-loi pour s’encombrer de kalachnikov qui ne valent que s’il y a des munitions :
    https://resistancerepublicaine.com/2016/01/01/pour-noel-jai-offert-a-mes-parents-de-70-ans-des-glaives-romains/

    Il y en a au moins un qui a compris… :
    https://resistancerepublicaine.com/2020/03/26/pierre-cassen-le-coro-aubaine-pour-mettre-au-pas-les-francais-macron-video/#comment-819749

  5. Avatar Christian Jour dit :

    Et en plus ils nous haïssent, et ne rêvent que de nous tuer. Connards de UE, connards de gauche, c’est notre mort que vous voulez.

  6. Avatar Dorylée dit :

    Avec tous les paquebots genre  » Symphonie of the Seas  » capable de transporter 3000 passagers d’un coup, il ne faudrait pas longtemps pour en avoir 10 000 chez nous…

  7. Avatar Caughnawaga dit :

    Le Libéria lui tend les bras.

  8. Avatar Tzel dit :

    Détruire le pays qui les éduques et les nouris souvent à ne rien faire.
    Bizarrement, ça me rappelle quelque chose.
    Il suffit de remplacer Océan par Mer et voilà.

Lire Aussi