Conférence : comment l’accord Verts-PS confirme « La Faute du bobo Jocelyn »
Conférence Pierre Cassen et Christine Tasin

Publié le 30 novembre 2011 - par

Invités au Centre Saint-Paul par Enquête et Débat à parler de leur livre La Faute du bobo Jocelyn sur le thème « 2012, l’année de tous les dangers », Pierre Cassen et Christine Tasin ont décortiqué, texte à l’appui,  l’accord PS-EELV pour montrer à quel point ce programme mettait en danger notre pays. En effet, de la ratification des langues régionales et minoritaires à l’abandon du droit de veto à l’ONU, en passant par le droit de vote et l’éligibilité des étrangers aux élections locales ou l’abandon de l’énergie nucléaire, c’est tout le socle républicain et l’indépendance de notre pays qui sont en danger. Ce pacte des ennemis de la nation qui osent encore se réclamer de la gauche  s’attaque essentiellement aux classes moyennes, à l’école et  à la souveraineté nationale,   pour donner, au nom d’une idéologie mondialiste et internationaliste la prééminence à l’Afrique, à l’Europe, aux étrangers et aux délinquants, confirmant ainsi le titre du livre du journaliste du Nouvel Observateur Hervé Algalarrondo « la gauche et la préférence immigrée« . Résumé de l’accord : en finir avec la France, ne faisant que confirmer la fiction des deux conférenciers écrite quelques semaines avant, La Faute du bobo Jocelyn.


On rappellera que l’accord Verts-Ps n’est pas le même sur le site du PS et sur celui des Verts. Intégral sur ce dernier -26 pages-, il comprend, entre autres, la fameuse phrase sur le droit de vote et même d’ELIGIBILITE des étrangers aux élections locales, qui a été expurgée sur l’accord paru sur le site du PS -21 pages-. On constate donc que le PS a honte de l’accord qu’il a signé et craint qu’il ne lui fasse perdre des voix. Mais il l’a signé…

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi